Ma volonté est que mes dessins,mes estampes, mes bibelots, mes livres enfin les choses d'art qui ont fait le bonheur de ma vie, n'aient pas la froide tombe d'un musée, et le regard béte du passant indifférent, et je demande qu'elles soient toutes éparpillées sous les coups de marteaux du commissaire priseur et que la jouissance que m'a procurée l'acquisition de chacune d'elles, soit redonnée, pour chacune d'elles, à un héritier de mes goûts. EDMOND DE GONCOURT

Edmond et Jules

Edmond et Jules

Edmond de Goncourt par Nadar

Edmond de Goncourt par Nadar

dimanche 23 décembre 2007

Outamaro


Portrait d'Outamaro prov catalogue du 75e anniversaire de la fondation de la Gazette des Beaux-Arts , au milieu des femmes du Yochiwara, ainsi qu'il ressort d'une inscription qui se lit sur le pilier devant lequel il s'est représenté. Estampe. Pièce d'un album de douze planches . Vente Goncourt, 8-13 mars 1897,n° 1397 .

2 commentaires:

  1. Lorsque la boite de la collection est emplie de tout ce qu'elle peut contenir que deviendra-t-elle et le désir d'autre chose prendra-t-il le relais ? Dans le fond que recherche-ton ? Une fois obtenu le tout contenu dans un coeur une vie ou des étagères où le défi se portera-t-il ? Le temps est donc la mesure de ce qui fait que l'on choisit ou non de compléter son désir et distiller ainsi ses choix.

    RépondreSupprimer
  2. L'histoire de ceux qui reposent sous terre nous engendre, nous obsède, nous laisse le temps, celui qui nous reste encore, le temps de les découvrir en décalage de vie comme si la leur enfin terminée devenait un trésor. Alors que faisons nous de la nôtre, attendrons nous de ne jamais savoir si un autre que nous se penchera dessus pour y engranger ce que nous fûmes ?

    RépondreSupprimer

Retour haut de page


statistiques