Ma volonté est que mes dessins,mes estampes, mes bibelots, mes livres enfin les choses d'art qui ont fait le bonheur de ma vie, n'aient pas la froide tombe d'un musée, et le regard béte du passant indifférent, et je demande qu'elles soient toutes éparpillées sous les coups de marteaux du commissaire priseur et que la jouissance que m'a procurée l'acquisition de chacune d'elles, soit redonnée, pour chacune d'elles, à un héritier de mes goûts. EDMOND DE GONCOURT

Edmond et Jules

Edmond et Jules

Edmond de Goncourt par Nadar

Edmond de Goncourt par Nadar

vendredi 21 décembre 2007

Extrait du livre"Lettre de Jules de GONCOURT"

A FLAUBERT

Vichy, hotel de Madrid, 23 juin 1868
Mon cher vieux,

Merci d'abord de votre petit mot.- Pour le séjour commun à Saint-Gratien ,c'est arrangé avec la princesse , vers le 20 juillet.
Et maintenant écoutez ! ah! vous croyez savoir jusqu'ou peut conduire le bruit : il nous a conduits à recevoir , hier matin , la dépêche suivante:
Accepte 48,000 . Voyez Voltaire. j'écris .Mes compliments, de Tourbey.
Cette dépêche nègre voulait dire , que Mme de Tourbey nous vendait sa maison du Parc-aux-princes, toute meublée 1.
La connaissez-vous, ladite maison? elle ressemble à un vide-bouteille du Sultan Misapouf, mais sa cocasserie nous a rendus complètement toqués ; il y a un petit coin de jardin , et avec l'annexe d'un atelier que nous ferons bâtir l'an prochain , nous aurons demeure ou nous pourrons dormir et travailler. Hein? comme banlieue se venge de gens qui l'ont tant blaguée.
Heureusement qu'il y a une chambre d'ami. Confortable , énorme ; bidets partout!
Un drôle de hasard que la vie ! Nous allons changer la nôtre , pour avoir rencontré dans une allée , au bois de Boulogne , l'immortel auteur d'Orphée , Hector Crémieux, qui nous dit ces mots, bêtes comme une de ses féeries : "Mais allez donc voir la maison de Mmme de Tourbey !-Voila ."
J'oubliais Mme Pradier qui demeure en face.
..........................................................................................................
J'ai été assez bêtement souffrant pour être envoyé ici. J'avais des digestions qui me faisaient imbécile . Il a fallu suspendre notre Madame GERVAISAIS. Nous vous envions votre coffre, gardez-le toujours !
Voilà, mon cher Flaubert, toutes nos nouvelles . Nous aurions bien de la distraction à recevoir des vôtres.
Et puis j'ai tiré un coup de chapeau , hélas ! à Mme C... qui a apporté ici ses deux étoiles d'yeux.
A vous de nos quatre mains et de nos deux pensées.

Jules de G.
1.Pendant que Mme de Tourbey nous vendait sa maison,Emile de Girardin la vendait à une autre personne.
P 281 & 282 du livre "LETTRES DE JULES DE GONCOURT " troisiéme mille G.Charpentier et Cie, Editeurs 13, Rue de Grenelle,13.Edition de 1885

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Retour haut de page


statistiques